Sélectionner une page

Vous le savez, de nos jours, votre entreprise se doit d’être présente sur internet, et plus précisément, sur les réseaux sociaux.

Conscient de cela, vous avez créé votre page Facebook, et peut-être même un profil Instagram ou Twitter, tant qu’à faire.

C’est un excellent début, et vous songez passer à la vitesse supérieure : sponsoriser le contenu que vous proposez. Bravo pour cette initiative !

Commencez sur de bonnes bases en évitant les 14 erreurs les plus courantes en publicité Facebook.

Suivez le guide, et votre contenu sponsorisé décollera à coup sûr !

Les erreurs générales

Celles qui avant même de rentrer dans la technique de la conception de l’annonce, peuvent vous plomber.

C’est un peu comme décider de partir en randonnée avec des escarpins et sans bouteille d’eau pour une randonnée de 10 heures…

Autrement dit, avant de vous lancer, il faut vérifier que tout est prêt !

Erreur n°1 : Être impatient quant aux résultats de la publicité

“Dis, maman, c’est quand qu’on arriiiiive, hein diiiiiis ?” …La même phrase, toutes les 5 mn environ… Agaçant, non ? Surtout lorsqu’on conduit !

Pour Facebook, c’est pareil : laissez l’algorithme travailler tranquillement.

À titre indicatif, il lui faut un millier d’impressions (ou 3 jours minimum) pour collecter assez de données.

De la même manière, au bout de 50 conversions (clics sur le bouton d’action proposé), l’algorithme se stabilisera et optimisera d’autant mieux les impressions.

Il faut donc être patient au moment de lancer les publicités pour que Facebook puisse avoir suffisamment de données et en tirer des conclusions fiables.

Prenons l’exemple d’un sondage. Si vous en réalisiez un auprès de 10 personnes, et que vous en déduisiez des conclusions universelles, il est évident que 10 personnes ne sont pas représentatives. Alors que le même sondage réalisé sur 50 personnes minimum aura des résultats plus fiables et vous pourrez en tirer des conclusions fondées.

Les publicités Facebook répondent au même principe. Alors, patience, vraiment. Laissez Facebook travailler le temps nécessaire pour pouvoir en tirer des conclusions fiables.

Erreur n°2 : Croire qu’avec 5€, la Terre entière va connaître votre marque

Oui, c’est vrai, c’est l’un des arguments mis en avant par Facebook : “À partir de 5€, faites votre publicité”. C’est n’est pas faux en soi.

D’ailleurs, si vous voulez lancer une campagne publicitaire auprès des papys de plus de 75 ans, habitant à 10 km de chez vous, et ayant pour centre d’intérêt le tissage de scoubidous, 5€ suffiront largement.

Mais par contre, si vous souhaitez toucher les femmes entre 20 et 35 ans, dans un rayon de 100 km, intéressées par la mode… Il va falloir adapter votre budget !

Investissez à la hauteur de vos ambitions, 5€ pour espérer un CA de 10 000 €, ce n’est pas réaliste.

En effet, les personnes ne vont pas sur Facebook dans l’intention d’acheter quelque chose, aussi, soyez futé et commencez par vous faire connaître.
Ensuite seulement, donnez envie à vos prospects d’acheter votre produit.    

Erreur n°3 : Toujours rester sur les mêmes paramètres de ciblage

La campagne patine, rame, galère… Vous voulez suivre le conseil n°1 et rester patient. C’est très bien, mais il est important de tester différentes approches dès le lancement de vos campagnes pour identifier ce qui fonctionne mieux.  

En effet, si vous lancez uniquement une seule publicité sur une audience, vous n’aurez pas la possibilité de comparer vos résultats avec une autre campagne. Vous ne saurez pas si une autre publicité pourrait avoir de meilleurs résultats.

Au lieu de rester dans le doute, lancez plusieurs publicités simultanément, avec différents paramètres (différents visuels, différents textes, différentes cibles, différents objectifs) et comparez.

Voyez ce qui marche le mieux et axez votre communication en fonction de vos conclusions.

Erreur n°4 : Ne pas installer le pixel Facebook

Installer un bout de code sur son site web, ça fait toujours un peu peur, c’est vrai. (Et si je cassais tout ??!) Mais, a priori, si vous avez su installer Google Analytics, vous devriez vous en sortir tout aussi bien.

D’autant plus que le pixel Facebook s’installe très facilement sur la plupart des CMS (WordPress, Wix, Shopify, Squarespace…) sous la forme d’un simple plug-in à ajouter, ou d’un identifiant et mot de passe à renseigner. Rien de bien sorcier, en somme.

Bon, et pourquoi devoir installer le pixel Facebook ?

Tout simplement parce que celui-ci vous permettra de :

  • mesurer précisément les résultats de vos publicités. Vraiment, très précisément : nombre de clics, nombre de ventes, à partir de quelle page, etc. C’est grâce à ces chiffres que vous allez pouvoir calculer votre retour sur investissement (ROI). Et encore mieux, d’optimiser vos campagnes de publicité Facebook !
  • recibler votre audience, car vous pouvez retrouver le profil des personnes ayant visité votre site…

Sans ce bout de code (pixel Facebook), c’est comme si vous étiez en train de conduire une voiture les yeux fermés. Vous ne savez pas où vous allez.

Je suis sûre que vous ne feriez pas cela !

Dons installez le pixel Facebook sur votre site internet pour suivre vos résultats et éviter de jeter votre budget publicitaire par la fenêtre !   

Dans cette vidéo, j’explique plus en détail le pixel Facebook, les outils pour l’installer et vérifier sa bonne installation.

Les erreurs plus spécifiques à la création de campagnes

La première chose que Facebook vous demande lors de la création d’une campagne de publicité est votre objectif. Ce n’est pas pour rien que ce choix doit être fait au début, car tout est lié.

Erreur n°5 : Mal définir l’objectif de sa publicité Facebook

Avant de vous lancer bille en tête dans le lancement de votre campagne, pensez à décrire précisément son objectif. Souhaitez-vous :

🔸 vous faire connaître ?

🔸 promouvoir un événement ?

🔸 augmenter vos ventes ?

🔸 ou encore, faire découvrir votre dernière nouveauté ?

En fonction de cela, concevez votre publicité avec toujours ce même objectif en tête. Si vous faites l’impasse sur cette étape, toutes les actions qui en découleront iront dans le mauvais sens.

Une perte de temps et d’argent pour vous, alors, restez focus sur le but à atteindre.

Les erreurs relatives au choix de l’audience

Faire de la pub, c’est bien, encore faut-il qu’elle soit vue des bonnes personnes, celles qui seraient potentiellement intéressées par votre offre.

Pour cela, travaillez bien vos critères de ciblage.

Erreur n° 6 : Choisir une audience trop large

En plus d’être coûteuse, cette erreur est certainement celle de la bonne volonté.

À vouloir toucher tout le monde, et essayer ainsi de rentabiliser sa campagne, on part surtout dans un grand flou artistique.

On le dit souvent en marketing : “Parler à tout le monde, c’est ne parler à personne”.

L’idée est donc de définir au mieux votre persona, votre client idéal, et de ne cibler que lui.

N’ayez pas peur d’être trop restrictif, mieux vaut une audience bien ciblée qui convertit, qu’une audience trop large qui se moque éperdument de votre contenu…

Erreur n° 7 : À l’inverse, trop restreindre votre audience

Comme nous l’avons vu plus haut, on peut avoir une audience vraiment très réduite (oui, nos petits papys de 75 ans amateurs de scoubidous ne courent pas les rues sur Facebook…), cela aura l’avantage de ne pas demander un énorme budget.

Toutefois, attention : il n’y a pas grand intérêt non plus à ce que votre publicité tourne en boucle pendant six mois auprès de 20 personnes… Les papys vont en avoir marre de votre publicité et cela va créer l’effet inverse.

À vous de trouver le juste milieu entre ces deux extrêmes !

Erreur n° 8 : Essayer de vendre à une audience froide

Non, cela ne concerne pas les gens vivant en Antarctique, mais les personnes qui ne vous connaissent pas du tout.

🔸 On parle d’audience froide pour le public n’ayant jamais entendu parler de votre marque ou entreprise.

🔸On tiédit (audience tiède) lorsque les personnes vous connaissent un peu. Elles ont liké votre page, lisent régulièrement vos publications ou vous ont peut-être même déjà rencontré. Vous n’êtes donc pas un illustre inconnu à leurs yeux.

🔸Enfin, on parle d’audience chaude lorsqu’il s’agit de votre clientèle. Ces personnes vous ont déjà acheté un produit ou un service, elles se sentent en confiance avec vous.

 

Achèteriez-vous quelque chose à un passant qui vous aborde sans préambule ?

C’est exactement la même chose ici.

Privilégiez donc les audiences tièdes pour proposer vos services ou produits à de nouvelles personnes.

Cibler une audience chaude peut aussi être intéressant pour faire augmenter le panier moyen, ou proposer la dernière nouveauté de votre site à des clients ayant déjà acheté chez vous.

Erreur n° 9 : Fatiguer votre audience

J’espère que je ne vous fatigue pas, moi, avec mes articles ? Plus sérieusement, soyez attentif à avoir une bonne corrélation entre votre budget publicitaire et l’audience choisie.

En effet, rien de plus agaçant que de voir 36 fois la même publicité dans son fil d’actualité. Vous obtiendriez alors l’inverse de l’effet recherché ! Plutôt que de susciter la curiosité, vous attirerez à la place les commentaires négatifs et passeriez pour le lourdaud de service

Pour éviter cela, changez régulièrement vos visuels et vos textes en cours de campagne, pour éviter le côté redondant. Au passage, cela vous permet de tester différentes choses pour mieux analyser par la suite ce qui a le plus de succès !

Ne vous trompez pas en créant votre publicité…

Ce serait dommage tout de même ! Alors, pour avoir une belle annonce, suivez ces conseils, pleins de bon sens. 

Erreur n°10 : Choisir le bon lien cliquable

Soyez attentifs : vous n’avez droit qu’à un seul bouton d’action, autant qu’il renvoie vers la bonne page !

N’oubliez pas que l’utilisateur de Facebook utilise ce réseau avant tout pour se divertir. Aussi, s’il décide de cliquer sur votre annonce pour acheter votre produit, il ne faut pas qu’il tombe sur la page d’accueil de votre site, avec trop d’informations différentes, sans trouver le produit qu’il souhaite acheter initialement car il l’a vu sur la publicité.

Donc, si votre annonce concerne la vente d’un produit, entrez directement l’URL du produit, pas celle de la page d’accueil de votre site web.

Erreur n°11 : Choisir des visuels de basse qualité pour votre annonce

(Pour ne pas dire carrément moches). Vous l’avez compris, “On n’attire pas les mouches avec du vinaigre”.

Alors, optez pour de belles photos, bien nettes et avec une belle lumière. Celle-ci doit attirer l’oeil au premier regard, et donner envie de cliquer sur le bouton d’action.

Erreur n° 12 : Avoir un texte ennuyeux pour votre publicité

“Chichis, beignets, boissons fraîîîîîches”… Qui écoute encore cette rengaine sur les plages ?!

Démarquez-vous, soyez originaux dans vos textes. Faites appel aux émotions du lecteur et publier du contenu engageant. Donnez-lui l’envie irrésistible d’acheter votre produit, ou de vous contacter.

Enfin, analysez correctement les résultats de vos campagnes Facebook Ads

Ouf, la campagne est terminée ! Mais alors, quelles conclusions en retirer ? Et surtout, comment ne pas se tromper en analysant les résultats ?

Erreur n° 13 : Continuer sa campagne coûte que coûte

Vous en êtes enfin venu à bout, et êtes content de vous. C’est très bien… Sauf si c’est le fruit de votre obstination.

C’est super de rester fixé sur ces objectifs, mais il faut parfois aussi savoir prendre un peu de recul, et arrêter une campagne en cours lorsque cela s’avère nécessaire (taux de conversion catastrophique par exemple).

À l’inverse, si vous voyez que l’une de vos annonces cartonne, boostez-la au maximum, les retombées n’en seront que plus importantes.

Erreur n°14 : Tirer les mauvaises conclusions de sa campagne publicitaire

Bon, et si votre campagne publicitaire touche à sa fin et qu’elle a bien fonctionné, il faut maintenant faire un retour d’expérience.

Allez faire un tour du côté des statistiques et analysez les KPI (indicateurs de performance).

Et là encore, soyez vigilants : il faut regarder les bons chiffres.

C’est bien connu, on peut faire dire strictement n’importe quoi aux statistiques, tout dépend du contexte.

En effet, mettons que vous ayez un taux de conversion à 5%. Énoncé ainsi, cela paraît peu… Mais si on considère le nombre d’impressions, mettons… 100 000, cela fait quand même 5 000 personnes qui ont cliqué sur le bouton d’action !

Alors, campagne réussie à votre avis ?

Conclusion

Voilà, vous avez maintenant un bel aperçu des erreurs à ne pas commettre lorsque vous lancerez votre campagne publicitaire via Facebook Ads.

Vous pouvez le constater, le marketing digital est un métier à part entière. On peut certes faire un mini sponsoring de contenu à partir d’une poignée d’euros, mais quand il est question de véritable budget publicitaire, soyez particulièrement vigilant sur tous ces points pour être efficace.

Sinon, faites appel à un professionnel, qui a l’habitude de la console Facebook et de ces contraintes à respecter pour une campagne à succès.

Pin It on Pinterest

Share This