Au tour d’Instagram de nous révéler ses mystères ! Depuis son rachat par Facebook en 2012, Insta’ a mis en place de nombreux changements, dont le plus notable d’entre eux : l’algorithme gérant l’affichage des publications.

Voyons aujourd’hui les rouages de cet algorithme, afin de mieux comprendre comment vos publications sont vues par vos followers.

Avant, c’était le bon temps #teamtimeline

De nombreux utilisateurs d’Instagram (moi comprise), regrettent son ancien fonctionnement.

En effet, les publications apparaissaient tout simplement par ordre “antichronologique”. C’est-à-dire que les publications les plus récentes venaient en premiers, et les plus anciennes en dernier. Il n’y avait donc pas de distinction de provenance du contenu.

À partir du moment où vous étiez abonné à quelqu’un, vous récupériez ses publications dans ce que l’on appelait la timeline.

Sans vouloir tomber dans la nostalgie, il était alors beaucoup plus simple d’obtenir des vues et de l’engagement sur ses publications.

Et en tant qu’utilisateur, vous ne retombiez pas systématiquement sur les mêmes comptes, encore et encore.

Quoi qu’il en soit, en 2018 et depuis le nouvel algorithme d’Instagram, ce temps est aujourd’hui révolu.

En effet, la firme estimait que vous passiez à côté de 70% des publications en général, et à côté de 50% des publications de vos amis.

Grâce au nouvel algorithme, les utilisateurs verraient en moyenne 90% du contenu publié par leurs amis.

Source : Techcrunch

Les trois ingrédients clés : intérêt, récence et relation

C’est ce que Julian Gutman expliquait aux médias américains présents (Techcrunch, The Verge, …) lors de la conférence presse donnée cette année à San Francisco.

En effet, depuis la mise en place de la timeline algorithmique, de nombreuses rumeurs circulaient. Afin de mettre les choses au clair, et expliquer son positionnement, le directeur d’Instagram a révélé ce sur quoi se basait l’algorithme pour ordonner les publications.

Critère n°1 : L’intérêt de la publication

L’algorithme d’Instagram juge en premier lieu ce qui est supposé intéresser l’internaute. Pour cela, il se base essentiellement sur vos interactions précédentes.

Donc, basiquement, si vous likez chaque photo où il y a un coucher de soleil, il y a de bonnes chances pour que toutes les publications reprenant le hashtag #sunsetlover apparaissent en premier sur votre fil.

Les impacts pour votre entreprise

Concrètement, pour votre marque, cela signifie que plus vous susciterez l’engagement de votre communauté, et plus vous aurez de probabilités d’apparaître sur le fil de vos abonnés.

Pour cela, sous vos photos, rédigez des légendes qui soient captivantes pour vos lecteurs. N’hésitez pas à employer les techniques de storytelling, ou encore la méthode AIDA (méthode basée sur 4 étapes : Attention, Intérêt, Désir et Action)

 

Critère n°2 : La récence de la publication

Ensuite, notre gentil robot analyse la récence, donc la date du post. Il place donc en priorité les posts plus récents par rapport aux anciens.

Si la photo du coucher de soleil postée par votre ami date d’une semaine, vous risquez d’avoir à scroller quelques minutes avant de l’apercevoir…

Les impacts pour votre entreprise

Pour être visible sur Instagram, essayez de poster aux heures où votre communauté est connectée. Vous augmentez ainsi considérablement les chances de faire partie des premiers posts présents à l’ouverture de l’application par l’utilisateur.

Pour cela, faites des tests et voyez ce qui marche le mieux pour vous.


Critère n°3 : La relation avec l’auteur de la publication

Enfin, l’algorithme Instagram  examine vos habitudes d’interactions. Ainsi, selon si vous interagissez régulièrement avec l’un de vos amis ou non, sa publication apparaîtra plus ou moins loin dans le flux de photos.

Donc,  plus vous aurez d’interactions avec une personne, plus haut ses publications apparaîtront. Peu importe sa popularité sur le réseau social.

En d’autres termes, si votre maman (qui a 5 followers, dont vous, votre frère et votre père) commente chacune de vos photos, et que vous lui laissez un gentil coeur en guise de réponse, vous verrez très probablement chacun de ses posts en haut de votre fil.

 

Les impacts pour votre entreprise

Cela signifie que vous devez répondre systématiquement à vos messages, et ne pas hésiter à aller interagir sur le compte de vos abonnés, le tout de manière régulière. Utilisez également Insights (l’outil statistique d’Instagram) afin de visualiser quels posts fonctionnent le mieux, et ainsi ajuster votre stratégie éditoriale.

Trois facettes complémentaires : la fréquence, les abonnements, et l’usage.

Maintenant que vous avez saisi les bases du fonctionnement de l’algorithme Instagram, voici quelques subtilités supplémentaires.

La fréquence d’utilisation

Selon si vous ouvrez l’application 1 fois par semaine ou 5 fois par jour, votre réseau social favori n’aura pas le même travail de tri à effectuer.

Il se base sur une moyenne, et essaie de toujours vous montrer les posts les plus intéressants pour vous depuis votre dernière connexion.

En effet, si vous ouvrez Instagram 5 fois par jour, vous êtes presque assuré d’avoir toujours un contenu assez récent.

En revanche, si vous l’ouvrez une fois par semaine, les posts seront certainement datés de quelques jours.

 

Le nombre d’abonnements

De la même manière, si vous suivez 5 comptes ou 500, il va de soi que le nombre de publications à ordonner varie énormément. Cela rentre donc en compte dans le choix qui s’opère.

Mathématiquement, moins vous suivez de personnes différentes, plus vous avez de chances de voir toutes leurs publications.

Enfin, c’est une “chance” toute relative, car si vos amis ne postent que des selfies ratés… C’est plutôt la plaie 😉

Le temps passé sur Instagram

Dernier élément pris en compte : le temps passé à scroller, liker, et commenter.

L’algorithme a une idée du nombre moyen de publications que vous verrez. Il s’efforcera donc de vous montrer les meilleures… selon lui.

Cette analyse se base sur le temps moyen passé sur l’application.

Selon vos habitudes, le tri se fera différemment. Si vous ne passez que 2 minutes par jour, vous ne verrez alors que quelques publications : l’algorithme essaiera de vous montrer les meilleures.

Par contre, si vous y passez à l’extrême inverse 2 heures quotidiennement, vous aurez sans doute l’occasion de découvrir des posts soit plus anciens, ou qui ont généré moins d’engagement.

Conclusion

Que l’on aime ou non ce nouvel algorithme, Instagram s’en moque, car il a gagné son pari. Depuis juillet 2016, les utilisateurs passent de plus en plus de temps sur l’application. Il faut croire que ce petit robot fait plutôt bien son boulot, finalement…  

Pin It on Pinterest

Share This