On en parle partout, la vidéo est le must-do de ces dernières années…

Que ce soit au travers des stories, de YouTube, ou même des publications en général sur les réseaux sociaux, de plus en plus de contenus statiques se transforment en vidéo.

Pourquoi devriez-vous vous aussi vous y mettre ? Mais surtout… comment vous y prendre ?

Je vous explique tout dans cet article : montez, le train va bientôt partir !

Première étape : soyez convaincu de l’intérêt de la vidéo pour votre business !

 

Rien de plus parlant que quelques chiffres n’est-ce pas ? (Et ce n’est pas votre comptable qui dira le contraire !) C’est parti, voici une petite compilation des statistiques les plus édifiantes au sujet de la vidéo dans le marketing :

  • 80% des internautes regarderont une vidéo, alors que seulement 20% d’entre eux iront jusqu’à lire le contenu du site web.(Popcornvideo)
  • 100 millions d’heures de vidéos étaient regardées quotidiennement sur Facebook en 2017 (Techcrunch)
  • YouTube compte 1,9 milliard d’utilisateurs en 2019 (BDM), se plaçant ainsi comme le 2nd réseau social dans le monde.
  • Les utilisateurs visionnent plus d’1 milliard d’heures de vidéo chaque jour (Webrankinfo)
  • 46% des consommateurs regardent plus de vidéo publicitaire que la Télévision…Ce chiffre s’élève à 57% chez les milléniaux. (animoto)

Dingue, non ? Retenez donc la chose suivante : la vidéo DOIT être votre priorité (si elle ne l’est pas déjà !) pour votre stratégie publicitaire sur les réseaux sociaux en 2019.

La vidéo dans vos publicités Facebook

Allez, je le sens, vous êtes encore indécis. Vous avez bien compris que la vidéo était LA tendance du moment. Mais concrètement, qu’est-ce que cela pourrait bien vous apporter en termes de visibilité sur les réseaux sociaux ?

Sachez tout d’abord que lorsque vous créez une vidéo, une partie seulement de vos abonnés prendra la peine de la regarder. Parmi les personnes qui regarderont, seule une petite poignée ira jusqu’au bout de celle-ci.

La bonne nouvelle dans tout cela ?

C’est que ces personnes deviennent de facto des prospects tièdes. En effet, ils ont été captivés par votre vidéo, et sont à priori enclins à consommer une nouvelle fois votre contenu.

Ils se sentent désormais proches de votre marque, c’est donc le moment d’aller plus loin : vous pouvez leur demander de s’inscrire à votre newsletter, de télécharger un document en change de leur adresse mail ou de leur présenter votre offre payante.

 

C’est là qu’intervient une stratégie de reciblage Facebook, par ciblage d’audience spécifique.

Ces stratégies sont expliquées en détail dans mon article au sujet du retargeting.

En quelques mots, sachez que vous avez la possibilité de personnaliser votre audience en fonction du temps que votre public aura passé sur votre vidéo.

Au delà de 95% du temps visionné, l’algorithme Facebook considère que la vidéo a été vue en entier.

Je recommande de faire une audience avec les personnes qui ont vu au minimum 50% de votre vidéo.

Sélectionnez donc ces personnes, et montrez-leur une annonce ciblée, dans la continuité de votre vidéo.

 

Par exemple, pour promouvoir un événement, tel un vernissage, créez une vidéo mettant en scène les oeuvres exposées.

Puis, créez une annonce Facebook pour mettre en avant cette exposition, en ciblant les personnes ayant regardé votre vidéo montrant les oeuvres jusqu’à la fin, ou au moins à plus de 50%.

En suivant cette stratégie, il y a fort à parier que votre campagne publicitaire sera très rentable, et que les billets pour votre évènement soient très rapidement épuisés !

Pourquoi les gens préfèrent-ils le format vidéo?

 

C’est vrai que la question se pose… En réalité, tout se joue dans notre cerveau.

Effectivement, ce dernier est submergé d’informations au quotidien et doit donc prioriser.

Or, il se trouve que nous sommes génétiquement programmés pour mettre nos sens en alerte dès que nous détectons un mouvement.

 

À l’époque des mammouths et autres joyeusetés préhistoriques, un mouvement pouvait alors signifier un potentiel danger.

 

Ce n’est bien évidemment plus vrai aujourd’hui (les mammouths se font rares de nos jours…) mais néanmoins, ce réflexe est resté ancré dans notre cerveau.

C’est ce qui explique qu’un contenu animé attirera forcément plus notre attention qu’une image statique.

Vous voyez, vous êtes attiré par les vidéos.

C’est donc le moment d’être astucieux, et de vous mettre à produire des publicités animées, que vous pourrez sponsoriser via Facebook Ads.

D’ailleurs, même sans sponsor, ces contenus vous apporteront plus de trafic organique. Rappelez-vous, l’algorithme de Facebook privilégie les contenus qui suscitent le plus de réactions !

Or, si votre vidéo est captivante, vos abonnés déposeront certainement un like, voire partageront ce contenu à leurs amis.

Un duo gagnant qui fera décoller votre popularité et vos ventes !

Motivé ? Alors voici mes astuces pour passer le cap.

Astuces pour vous mettre à la vidéo publicitaire simplement

 

Pour quelque raison obscure, la vidéo fait souvent un peu peur…

Elle semble plus technique, et puis on s’imagine forcément qu’il faut de grands talents d’acteurs pour passer devant la caméra.

Détendez-vous, produire de la vidéo peut être beaucoup plus simple qu’il n’y paraît avec ces 4 astuces très simples. Voyez plutôt.

1/ Vous n’êtes pas obligé de montrer votre visage

 

Oooouf… je vous entends d’ici soupirer de soulagement ! Bon, mais alors comment faire ?

Une infographie animée, ou bien un montage de plusieurs images, voilà déjà quelques pistes !

Voici un exemple de vidéo que j’ai crée avec des images et des textes. C’est une manière ludique de transmettre un message très synthétique.

 

2/ Une vidéo courte, c’est très bien aussi !

Voire même, c’est carrément mieux !

Encore une petite statistique pour vous convaincre : 5% des personnes arrêtent de regarder au-delà d’une minute, et cela monte à 60 % au delà de deux minutes.

Vous l’aurez compris, pas besoin de vous lancer dans un long-métrage.

Une simple animation d’une ou deux minutes et ce sera parfait !

3/ Ne passez pas plus de temps à vous pomponner qu’à tourner

Si vous passez devant la caméra, nul besoin pour autant de faire appel à une maquilleuse (sauf si cela vous fait plaisir !).

Sachez que votre communauté appréciera de vous voir au naturel, et s’identifiera ainsi mieux à vous et votre marque. C’est ce que l’on appelle le personal branding. Bref, soyez vous-même, au naturel, tout simplement.

 

Par exemple, les Facebook Live que je fais sur ma page sont appréciés car je suis moi-même face à la caméra. Comme c’est du direct, je n’ai pas le choix, je ne peux pas couper une partie de la vidéo si cela ne me convient pas.

La première fois qu’on fait du direct c’est stressant mais après on s’habitue.

4 – N’oubliez pas que la majeure partie des vidéos sont lues sans le son

Gardez en mémoire lorsque vous créez votre vidéo que la majorité des internautes coupe le son par défaut. Votre vidéo doit donc avoir le même impact avec ou sans le son.

Bien sûr, l’audio ajoute beaucoup de valeur à une vidéo, mais vous ne pouvez pas miser uniquement sur le son pour faire passer votre message.

Utilisez des sous-titres ou des éléments graphiques sur votre vidéo pour ajouter les messages clés.

Et si malgré ces astuces, vous ne voyez toujours pas comment intégrer la vidéo dans votre stratégie digitale, il est toujours temps de réserver une session de conseils gratuits pour booster vos résultats en publicité Facebook.

 

Alors, convaincu par la vidéo ? Faites-vous partie des personnes qui embarqueront à temps et pourront ainsi arriver sans encombre à la gare du succès ? Ne vous laissez pas intimider, et produisez votre propre contenu animé. C’est un tournant qui peut véritablement faire décoller votre entreprise, ne le loupez pas !

Pin It on Pinterest

Share This